Olivier Chastel recadre Georges Pire et réduit ses mandats

10 février 2017 à 15:12

 

La réaction du président du MR Olivier Chastel est très ferme après les révélations du jour sur les rémunérations des représentants de la province de Liège dans le groupe Nethys-Publifin.

 « Les rémunérations évoquées sont indécentes », déclare Olivier Chastel. « J’ai donc sur le champ convoqué le conseiller provincial Georges Pire, que j’ai reçu ce matin ».
 
Actuellement, un conseiller communal ou provincial ne peut détenir plus de trois mandats d’administrateurs rémunérés dans une intercommunale. « Pour le MR, cette règle rend les dérives possibles car certains mandats sont considérés comme privés. Il est urgent d’élargir le champ d’application des dispositions en matière de cumul des mandats et de rémunérations à toutes les structures publiques, parapubliques et leurs dérivées (filiales etc), comme le prévoit la charte de l’administrateur MR. Georges Pire se conformera à la vision que nous avons des nouvelles règles que devrait mettre en place la Wallonie », déclare le président du MR.
 
La situation actuelle de Georges Pire ne contrevient pas aux règles en vigueur en Wallonie. Mais pour Olivier Chastel, cumuler de la sorte est éthiquement inacceptable. « Georges Pire réduira donc le nombre de ses mandats, à maximum trois mandats en plus de ses fonctions provinciales. Aucun de ceux-ci ne pourra être en lien avec Publifin et Nethys », conclut le président du MR.

Photos

23 novembre 2017

Timeline Photos

Toutes les photos

20 novembre 2017

Conseil - 20.11.17

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet