You are here

Le rapport du CGRA renforce l'action menée par le Gouvernement fédéral sur la politique migratoire

A la une: 
Content: 

«  Le CGRA est une instance indépendante dont la réputation et la qualité de son travail ne sont plus à démontrer.  Je prends acte de ce rapport confirmant que le gouvernement a agi avec prudence et conformément aux règlements européens et internationaux. Les conclusions du rapport sont claires : il n’y a pas d’objection de principe quant aux missions d’identification. Par ailleurs, ce rapport met en doute les témoignages rapportés par l’ONG Tahir quant à de potentiels cas de torture. » 

Le MR soutient une politique d’asile humaine mais ferme.  Dès lors, le MR demande, comme indiqué dans les conclusions du CGRA, qu’une procédure plus complète d’examen de l’article 3 de la CEDH soit mise en place par l’Office des Etrangers.

Le MR salue également le sens de la responsabilité du gouvernement fédéral en matière de politique migratoire : tout est mis en œuvre pour qu’il n’y ait pas de jungle de Calais en Belgique. Ni aujourd’hui. Ni demain. Nous accueillons ceux qui sont dans les conditions du droit d’asile. Nous œuvrons au niveau européen pour renforcer les contrôles aux frontières extérieures de l’Union et éviter une situation d’appel d’air qui deviendrait rapidement ingérable mettant en danger notre cohésion sociale et alimentant toutes les formes d’extrémisme.

« Le CGRA rappelle dans son rapport comme dans sa note d’octobre dernier que toute personne d’origine soudanaise n’a pas d’office droit à une protection internationale. Une politique migratoire claire s‘appuie sur une politique de retour efficace. Cette dernière appelle de la nuance et de la sérénité.  La politique que nous menons est humaine et appuyée par le respect des décisions des juridictions administratives et judiciaires.  Elle s’analyse au cas par cas sur base des éléments qui composent le dossier individuel de la personne et son parcours personnel.  Elle est également comparable à celle menée par nos partenaires européens, toutes tendances politiques confondues » rappelle Olivier Chastel.

« Ce rapport nous renforce dans l’action que nous menons avec le Gouvernement fédéral sur la politique migratoire. Nous continuerons à aller en ce sens, en respectant la convention de Genève, les directives européennes et la Convention européenne des Droits de l’homme » conclut le président du MR, Olivier Chastel.

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
Le président du MR Olivier Chastel salue les conclusions du rapport du Commissariat Général aux Réfugiés et aux Apatrides (CGRA) qui a été remis au Gouvernement fédéral.

User login