You are here

Didier Gosuin a-t-il vraiment compris le principe de l’économie collaborative ?

A la une: 
Content: 

Dans un entretien accordé à la Libre sur le thème de l’économie collaborative, le Ministre bruxellois Didier Gosuin a fustigé le Gouvernement fédéral qui créerait du « libéralisme sauvage où les gens sont corvéables et sans protection aucune ». De son côté, il propose la mise sur pied d’un appel à projets de 600.000 euros pour financer des projets alternatifs à ceux menés par des entreprises telles que Uber, Deliveroo, etc.
« Le Ministre Gosuin n’a rien compris en matière d’économie collaborative qui lui sert de prétexte pour taper une énième fois sur le Gouvernement fédéral et, partant, tenter de capter un peu d’attention », dénonce le Député fédéral MR Gautier CALOMNE.

« Face à la force de frappe des fonds d’investissement et des outils de capital-risque, lesquels injectent des centaines de millions d'euros chaque année dans l’économie, il est ridicule d’aller investir un secteur avec un budget de 600.000 euros. Cela n’a aucun sens de mobiliser les pouvoirs publics bruxellois là où leur plus-value est moindre face aux dispositifs du secteur privé. Tout au plus, cela permet de prétendre que l’on agit avec un sachet de confettis. Il serait appréciable que le Ministre de l’Emploi soit plus actif sur les matières économiques régionales, à commencer par la mise en œuvre des chantiers clés comme les mesures du Plan Next Tech 2017-2020, la réforme des aides à l’expansion économique ou encore la réduction des charges administratives pour les starters du numérique. Il serait salutaire qu’on le voit davantage sur des dossiers comme Uber, AirBnB ou encore Hitch, avec un accompagnement et un encouragement pour ceux qui créent la richesse et l’emploi, et pas un bashing politicien. Vient un moment où la critique perpétuelle sur le fédéral ne tient plus la route, il est temps de prendre certaines responsabilités ! » ajoute l'élu libéral.

A l’heure actuelle, la Région bruxelloise est la capitale des startups technologiques puisqu’elle accueille près de 30% des acteurs présents en Belgique.
« Pour conclure, j’invite Didier Gosuin à relire les avancées engrangées par le Gouvernement fédéral en matière d’économie collaborative. Il n’y a pas de mini-jobs ni de perte de protection sociale en Belgique, c’est tout simplement faux ! Par contre, nous assumons pleinement vouloir sortir du travail au noir toutes celles et ceux qui participent ou consomment dans les nouvelles formes de consommation liées au numérique », précise encore le Député fédéral MR Gautier CALOMNE.

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
La réponse est non.

User login