You are here

Contrats-Programmes : « Les choix subjectifs de la Ministre Gréoli vont peser lourds sur le secteur culturel carolo »

A la une: 
Picture: 
Content: 

En effet, malgré la promesse faite en 2016 d’augmenter substantiellement les subventions du théâtre de l’Ancre, il recevra finalement 100.000 euros de moins qu’attendu. Et Le Rockerill, quant à lui, voit son subside raboté de 140.000 euros et ce, malgré une augmentation de 12 % du budget à octroyer (soit 93 millions au lieu des 83 millions prévus à l’origine).

« La Ministre Gréoli n’a pas respecté sa parole ! Et Charleroi est à nouveau le parent pauvre de la Fédération… C’est inadmissible ! En mon nom bien sûr, mais aussi au nom des mandataires MR de la fédération de Charleroi et de nombreux carolos, je m’insurge contre une politique de la culture décidée à l’emporte-pièce. Le paysage culturel carolo est extrêmement diversifié. Il y a une multitude d’acteurs qui portent des projets ambitieux. Soutenir ces projets, c’est soutenir le redéploiement socio-économique de Charleroi. Les choix subjectifs de la Ministre vont peser lourd sur les finances déjà serrées du secteur culturel carolo : pertes d’emplois, projets annulés, partenariats mis en danger… On ne peut pas tolérer cette politique de la culture au rabais ! », déplore Philippe KNAEPEN.

Square Picture: 
Introduction: 
Dans la confection des nouveaux contrats-programmes des arts de la scène, qui dessineront les contours du paysage culturel en Fédération Wallonie-Bruxelles jusque 2022, le député MR Philippe KNAEPEN dénonce les choix opérés par la Ministre de la Culture Alda Gréoli (cdH) qui lèsent Charleroi.
Facebook Picture: 

User login