Equilibrage linguistique dans la Défense

14 juillet 2016 à 10:29

 

Denis Ducarme avait dénoncé, dès 2009, les déséquilibres linguistiques au sein de la Défense.

Denis Ducarme, Chef du groupe MR à la Chambre, avait dénoncé, dès 2009, les déséquilibres linguistiques au sein de la Défense. La proportion de francophones au sein de l’armée, particulièrement au sein de l’état-major, était anormalement déséquilibrée.

Le Mouvement Réformateur avait veillé à intégrer, dans l’accord de gouvernement, la volonté de cette majorité à remédier à cet état de fait. Sous cette législature, à la différence du gouvernement Di Rupo, la situation évolue. En effet, au 1er mai, on comptait 51% de militaires néerlandophones pour 49% de francophones.

Au sein de l’Etat-major, la proportion sera également revue et corrigée dans le bon sens. Pour cette année, un rééquilibrage de l’ordre de 54% de néerlandophones pour 46% de francophones sera ainsi opéré. En 2010, la situation était interpellante, avec 72% de généraux néerlandophones. Certaines années, ce n’était pas moins de 80% de généraux néerlandophones qui étaient nommés.

Denis Ducarme se félicite de cette évolution positive et restera attentif à cette problématique afin que les équilibres linguistiques au sein de notre Défense nationale soient respectés à l’avenir.

Photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet