Elections internes, un exercice de démocratie qui consolide une équipe ambitieuse

18 octobre 2017 à 13:08

 

Les élections internes au MR se sont donc clôturées samedi à midi. Trente-quatre bureaux de vote répartis sur l’ensemble de la province ont accueilli les électeurs du 7 au 10 décembre.

Benoît Piedbœuf a été élu président du MR Luxembourg avec 96,5% des voix. Il veut plus de bourgmestres MR dès 2018 et y travaille dur.

Benoît Piedbœuf réélu, président du MR depuis ce samedi 10 décembre, avec 96,5% des voix. L’issue du scrutin interne du MR n’est pas une surprise, car le député-bourgmestre de Tintigny, 57 ans, était seul à se présenter, encouragé par un grand nombre de sympathisants et membres du bureau MR. Mais le pourcentage est un signal fort.

Les élections internes au MR se sont donc clôturées samedi à midi. Trente-quatre bureaux de vote répartis sur l’ensemble de la province ont accueilli les électeurs du 8 au 10 décembre. Des élections organisées tous les quatre ans pour renouveler les têtes de pont du parti. 40 mandats étaient soumis au vote. «On estime le taux de participation à plus de 40%, ce qui n’est pas mal, car il n’y avait pas vraiment d’enjeu», relève Benoît Piedbœuf.

Cinq présidents d’arrondissement ont été élus. René Boden (Arlon), Olivier Barthélemy (Virton), Bertrand Lespagnard (Marche-en-Famenne), Éric Lejeune (Bastogne) et Jean-Louis Borceux (Neufchâteau). Les mêmes qu’il y a quatre ans.

Il s’agissait aussi pour les Libéraux de désigner les présidents des sections locales. Cela s’est joué à une voix près à Libin avec Véronique Arnould face à Francis Bossicart. Idem à Bertrix où deux candidats se présentaient. C’est finalement Claude Schmitz qui l’a remporté.

Le président des jeunes MR sera Geoffrey Huet de Manhay. Il a récolté 71% des voix.

7% de mieux qu’en 2013

Benoît Piedbeouf décroche donc la présidence avec 96,5% des voix, soit 7% de mieux qu’en 2013. C’est donc reparti pour quatre ans de direction du parti avec l’objectif d’amener le MR dans un maximum de majorités communales, et de hisser le nombre de bourgmestres libéraux. Dix bourgmestres sur 44 communes, cela ne suffit pas au déterminé président du MR. «Nous voulons être dans un maximum d’exécutifs. Nous avons dix bourgmestres et sommes dans 22 majorités. Et j’espère bien améliorer la position du MR tant en nombre de bourgmestres qu’en participation de majorités.»

 

Extrait de L'Avenir du Luxembourg du 12 décembre 2016

Photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet