De nouveaux moyens pour les CPAS

30 juin 2016 à 16:10

 

Le Gouvernement fédéral a décidé de revaloriser de 10 % par revenu d’intégration sociale accordé à un réfugié le budget des CPAS.

Même si l’on constate aujourd’hui une diminution du nombre de demandes d’asile, le flux des demandeurs d’asile arrivant au CPAS continuera d’augmenter au cours des prochains mois. Pour l’instant, le CGRA accorde la reconnaissance à beaucoup de réfugiés (63%) et nombre d’entre eux se dirigent ensuite vers les CPAS. Ces derniers sont dès lors confrontés à une augmentation de l’aide à apporter aux réfugiés reconnus.   

Beaucoup d’efforts pour les CPAS

Le Ministre de l'Intégration sociale Willy Borsus déclare : « Les CPAS ont déjà consenti de vrais efforts - à la demande du Gouvernement - pour ouvrir des places ILA pour l’accueil des demandeurs d’asile. A présent, ils doivent gérer l’accompagnement des réfugiés reconnus. Et cela occasionne pour eux un travail social, une action d’accompagnement, des frais matériels et une charge administrative supplémentaires. C’est pourquoi j’ai demandé (et obtenu) au Gouvernement ce soutien financier.»

C’est pourquoi une mesure exceptionnelle d’aide financière aux CPAS est prévue pour répondre à leurs besoins matériels et organisationnels. Ce soutien s’inscrit dans les objectifs et la dynamique du Gouvernement visant l’activation des personnes afin qu’elles obtiennent leur autonomie aussi vite que possible : nous constatons en effet aujourd’hui que 48% des réfugiés reconnus sont encore à charge du CPAS après deux ans.


10% du montant du RIS

Une somme a donc été prévue pour permettre aux CPAS de faire face à ces frais. Une allocation complémentaire de 10 % du montant du RIS sera  donc octroyée aux CPAS pour chaque réfugié reconnu ou bénéficiaire d’une protection subsidiaire bénéficiant d’un RIS (ou équivalent). Elle sera accordée à tous les CPAS, pour tous les réfugiés (bénéficiaires d’une protection subsidiaire) dont le CPAS gère la situation en 2016 et en 2017.  

Willy Borsus d’ajouter : « Notons qu’après la compensation des nouveaux revenus d’intégration liés aux exclusions des allocations d’insertion, après les 10 % d’intervention supplémentaire dans le cadre des PIIS (Parcours individualisé d’intégration sociale), il s’agit de la troisième mesure d’aide à l’action des CPAS décidée par le Gouvernement en 20 mois. »

 

Photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet